Journées de Printemps Mouvement Culture et Liberté au Relais des Etangs en Moselle (57)

Education populaire,
un esprit critique malgré la crise

Les maîtres à penser qui depuis 30 ans nous affirmaient que les marchés se régulaient seuls,
les mêmes qui, hier encore, faisaient campagne pour une “libre circulation des capitaux [1]”, en
appellent aujourd’hui aux Etats pour réguler les marchés financiers. Hier, ils faisaient de l’Etat
l’ennemi de la libre entreprise, aujourd’hui, ils l’appellent au secours pour sauver les banques.
L’idéologie de la régulation par le marché s’effondre. Les dogmes néo-libéraux s’écroulent. La
crise dans laquelle nous venons d’entrer, termine un cycle du capitalisme.

Pour Antonio Gramsci [2], il y a crise lorsque “le vieux n’arrive pas à mourir et le neuf n’arrive
pas à chasser le vieux”. Ainsi, le capitalisme n’est pas mort. Les classes privilégiées ne sont
pas disposées à renoncer à leurs privilèges. Et pourtant, la société dans laquelle “les droits
sociaux, culturels, économiques, écologiques et politiques des femmes et des hommes sont
aux cœur des priorités [3]” ne se fera pas sans nous et l’ensemble des forces qui aspirent à ce
projet de société. La sortie de la crise sera le fruit des forces du présent qui sauront se
mobiliser pour inventer une nouvelle organisation.

L’idéogramme chinois pour le mot crise allie l’idéogramme signifiant “danger” et celui qui
signifie “opportunité”. Pour Culture et Liberté, mouvement d’Education Populaire qui vise à
l’émancipation par l’esprit critique, la crise doit être une opportunité.
La crise provoque des déstabilisations, des craintes, des questionnements, elle oblige
également à trouver des alternatives. Elle ouvre une période propice pour rassembler les
personnes qui s’interrogent, faciliter leur expression, engager des réflexions collectives. Elle
permet aux mouvements d’Education Populaire de proposer des démarches pour s’approprier
des clés de compréhension, favoriser l’analyse critique, faciliter les prises de consciences.
La démarche d’accompagnement des groupes ainsi constitués, permet de faire naître des
alternatives.

Dans ce nouveau contexte, où l’enjeu porte sur le projet de société de demain, Culture et
Liberté, “mouvement d’Education Populaire entendant œuvrer à une réelle transformation
sociale et sociétale [4]” ne peut rester inactif. Le Projet Politique voté par Culture et Liberté en
juin 2008 prouve que la volonté politique du changement existe.
Organisons-nous maintenant pour mettre en œuvre ce changement !

[1Traité Constitutionnel Européen, repris dans le traité de Lisbonne.

[2Ecrivain et théoricien politique italien (1891 -1937).

[3Projet politique de Culture et Liberté voté en juin 2008.

[4Projet politique de Culture et Liberté voté en juin 2008.