Parcours : sensibilisation à l’architecture, l’urbanisme, le cadre de vie ; projets et activités d’acteurs de l’éducation populaire

Une publication sur la contribution des fédérations d’éducation
populaire, à l’éducation, à l’architecture et à l’urbanisme a été
conduite dans une démarche partenariale. Ce projet a associé la Direction de l’architecture et du patrimoine, (DAPA), du ministère de la Culture et de la Communication et 6 fédérations signataires de la charte « Éducation populaire et Culture ».

Cette publication concourt à dresser un état des pratiques en matière de sensibilisation à l’architecture et à l’urbanisme
et au cadre de vie en France.

Elle est complémentaire d’autres études menées à l’initiative de la DAPA sur ce domaine en Europe et en France, notamment en lien avec les activités des Conseils d’architecture, d’urbanisme et
de l’environnement (CAUE).

Mieux connaître ce qui est proposé au public par les associations et structures relevant de l’éducation populaire pour souligner les spécificités de cette contribution constitue l’objectif général de
ce travail.
Il s’agit de restituer à grands traits les activités menées par un certain nombre d’acteurs de l’éducation populaire sur des terrains extrêmement différents, avec des approches variées, auprès de publics dont les caractéristiques sont elles aussi
multiples.

Cette sensibilisation est en effet le premier pas vers la constitution d’une culture architecturale et urbanistique à la fois ouverte à la contemporanéité et ancrée dans le quotidien, culture qui habitue le citoyen à s’exprimer sur les évolutions de son cadre de vie.

Cet objectif commun à tous les partenaires recouvre des perspectives complémentaires :

Celles de la DAPA, qui vise à recenser les activités des
structures d’éducation populaire dans ce domaine,

celles des acteurs de l’éducation populaire, qui souhaitent
disposer d’un « panorama » de leurs pratiques de terrain afin de proposer aux acteurs de terrain des approches possibles et diversifiées sur les questions d’urbanisme et d’architecture, dans différents espaces et sur différentes temporalités.

Cette entreprise a associé six fédérations d’éducation populaire :
la Confédération des MJC de France,

la Fédération des Centres sociaux et socioculturels de France,

la Fédération française des Maisons des Jeunes et de la Culture,

la Fédération Léo Lagrange,

la Fédération nationale des Francas,

et l’Union française des centres de vacances et de loisirs.

Elle s’est concrétisée par une étude des pratiques confiée à trois étudiantes en dernière année de formation à l’École nationale
supérieure d’architecture de Paris-La Villette, concourant ainsi à leur découverte du domaine de la sensibilisation à l’architecture et à l’urbanisme.

Les résultats de cette étude, confrontés aux points de vue des différents partenaires ont permis la réalisation et la publication de ce document « Parcours : sensibilisation à l’architecture, l’urbanisme, le cadre de vie ; projets et activités d’acteurs
de l’éducation populaire ».

Reflet de l’existant, construit à partir d’une quarantaine d’initiatives, il doit aider à développer les formes de partenariats
entre les acteurs associatifs, professionnels locaux
de l’éducation populaire, les DRAC, les CAUE, les collectivités
territoriales.

Outil au service des acteurs de terrain, il doit aider à structurer les projets culturels, les actions concrètes engagées auprès des publics ;

il doit enfin aider à ouvrir des perspectives nouvelles en matière de formation des intervenants.

La réflexion sur la contribution des fédérations d’éducation
populaire, à l’éducation, à l’architecture et à l’urbanisme a été
conduite dans une démarche partenariale associant la Direction
de l’architecture et du patrimoine, DAPA, du ministère de la Culture et de la Communication et les 6 fédérations signataires
de la charte « Éducation populaire et Culture ».