LE SERVICE CIVIQUE

Le Haut Commissaire à la Jeunesse a lancé en février dernier le nouveau dispositif service civique en faveur de l’engagement des jeunes. Parallèlement, le Bureau National de la FFMJC souhaite demander un agrément pour accueillir des jeunes en service civique.

De part les valeurs et missions portées par notre réseau, la FFMJC a rencontré lundi 8 mars l’une des conseillères technique du Haut Commissaire à la Jeunesse afin d’étudier les conditions d’un agrément national pour le service civique.

Le service civique volontaire est articulé autour de 7 missions et la FFMJC se positionne sur :

  • solidarité et lutte contre l’exclusion,
  • éducation à la santé et promotion de la santé des jeunes,
  • éducation pour tous et accès aux pratiques culturelles et sportives,
  • pédagogie du développement durable,
  • mémoire et citoyenneté,
  • solidarité internationale.

Destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, il est d’une durée de 6 à 12 mois non renouvelable. Le jeune est indemnisé directement par l’Etat. Nous vous rappelons qu’il ne s’agit en aucun cas d’un contrat de travail. Pour le jeune (www.service-civique.gouv.fr), c’est :

  • un engagement citoyen reconnu et valorisé ;
  • une chance de vivre de nouvelles expériences ;
  • l’opportunité de se rendre utile et de faire bouger la société ;
  • la collectivité qui témoigne respect et confiance.

Les éléments incontournables sont les suivants :

  • le jeune n’est pas en avant dans la structure d’accueil ;
  • le jeune n’est pas en responsabilité ;
  • le jeune n’a pas de lien de subordination et a un tuteur ;
  • les missions du jeune ne doivent pas empiéter sur celles des salariés de la structure d’accueil.

La FFMJC lance dès aujourd’hui une réflexion sur ce dispositif qui sera largement utilisé par le réseau, réflexion qui se tiendra également lors de la prochaine réunion du pôle jeunesse à la FFMJC le 26 mars prochain.

N’hésitez pas à nous faire part de vos intentions d’engagement des jeunes dans ce cadre, de vos observations sachant que la FFMJC souhaite être opérationnelle dès l’été 2010 afin de permettre aux jeunes de s’engager dès septembre au plus tard.

Ces réflexions permettront la rédaction d’une charte du service civique qui précisera notamment le cadre des missions, les lieux d’expérimentation, les droits et devoirs du jeune et de la structure d’accueil.

Lorsque la FFMJC sera agrée, chacune des associations qui souhaitent mettre en œuvre ces services civiques inscriront en ligne via le site du Haut Commissaire à la Jeunesse les types d’actions visées.

Comptant sur votre participation active à ce nouveau dispositif

Gilles Le Bail

Délégué Général