COMMUNIQUE DE LA FFMJC

Droit d’asile et devoir d’humanité

L’insupportable image d’un enfant allongé mort sur une plage de Turquie a mis sous
les feux de l’actualité le drame que vivent des centaines de milliers d’hommes, de
femmes et d’enfants fuyant leurs pays dévastés par les haines, l’intolérance, la guerre,
la tyrannie.

Pour nous, Maisons des Jeunes et de la Culture, ce drame résonne d’une manière
particulière. Les MJC sont issues des idéaux de la République des Jeunes née
précisément de la volonté de construire une humanité nouvelle après la barbarie du
second conflit mondial, en affirmant l’émancipation, le progrès social, la citoyenneté
active et l’ouverture à l’autre comme piliers de notre projet d’éducation populaire. Dans
les convulsions actuelles du monde ces valeurs fondatrices demeurent notre
boussole.

Nous MJC, nous condamnons sans réserve l’exploitation des peurs, que certains
souhaitent voir se répandre pour se transformer en rejet de l’autre. Nous refusons
l’édification de nouveaux murs. Ce sont de nouveaux ponts entre les peuples qu’il faut
sans cesse réinventer pour construire un co-développement équitable.

Accueillir les hommes, les femmes et les enfants qui fuient la mort c’est un devoir
fondamental d’humanité. C’est la seule réponse à opposer aux fanatiques qui veulent
détruire tout ce qu’il y a d’humain dans ceux qui ne se soumettent pas à leur folie.
Accueillir, c’est aussi un droit : le droit d’asile écrit dans la Déclaration Universelle des
Droits de l’Homme, chacun a droit à chercher l’asile devant la persécution.
Nous le vivons chaque jour dans nos Maisons, cette attitude d’accueil et d’ouverture
est une source féconde d’enrichissement de notre culture. Avec tout ce qu’il nous
apporte par ses différences, accueillons l’Autre pour partager les richesses de tout ce
qui nous fait Homme.

Gérard ABONNEAU, Président de la Fédération Française des MJC


communique ffmjc : droit d’asile et devoir d’humanité