Une politique audacieuse pour la ville et les territoire



Les Maisons des Jeunes et de la Culture, réunies à l’occasion de leurs Rencontres Nationales à Saumur, prennent acte des propositions formulées dans le rapport sur les banlieues « vivre ensemble, vivre en grand ».

Depuis plus de 30 ans les MJC agissent dans les quartiers populaires comme dans tous les territoires urbains ou ruraux. Elles y ont acquis une expertise citoyenne reconnue par leur présence au quotidien. Elles sont porteuses des paroles et des actions des habitants. Elles sont force de proposition pour conduire les politiques publiques.

Les propositions du rapport sont tout sauf un catalogue. Elles confirment la nécessité de mesures fortes contre les inégalités sociales et territoriales. Elles invitent à penser ce que pourrait être une politique pour les territoires ruraux, urbains ou périurbains.

Dans la continuité de l’appel de Grigny, le rapport donne une large place à l’apport des associations à la société.

Si dans son programme 16 il situe à juste raison le rôle des associations au cœur des quartiers, de nombreuses propositions montrent l’importance du secteur associatif et la place qu’une politique audacieuse pour la ville et les territoires pourrait porter : petite enfance, culture avec notamment la création d’un fonds de soutien aux projets artistiques associatifs, l’illettrisme et l’illectronisme, l’accès au numérique...

Ainsi, dans son programme 12 consacré à une République solidaire il remet en cause le principe des appels à projet qui empêchent d’inscrire l’action des associations dans la durée, avec des garanties pluriannuelles.

Au-delà de ce rapport, un tournant est aujourd’hui nécessaire dans une politique pour l’emploi associatif et aux formations nécessaires. Le principe des conventions pluri-annelles d’objectifs contractualisées permet d’inscrire nos actions dans la durée, leur donner sens et ouvrir des perspectives pour l’Education et l’accès à la citoyenneté.

Les Maisons des Jeunes et de la Culture, réunies en Assemblée générale le 20 mai 2018, appellent l’ensemble des acteurs publics, collectivités locales, départements et régions à se saisir de ces propositions pour construire localement, avec les MJC et les associations d’Education populaire, les réponses à l’urgence sociale, aux défis pour la culture, l’éducation et la citoyenneté en acte.

Saumur, le 20 mai 2018